Promotion et développement du secteur agricole

A l’instar de la plupart des Petits Etats Insulaires, le secteur agricole Comorien est handicapé par la petite taille et la dispersion géographique du territoire, le caractère limité des ressources et l’isolement du pays par rapport aux marchés, lesquels empêchent le secteur de bénéficier des économies d’échelle.


Ces handicaps physiques sont en outre aggravés par des coûts élevés de l’énergie, des infrastructures, des transports et des communications, minant la compétitivité du secteur et limitant les possibilités en matière de transformation et de commercialisation des produits agricoles.

Budget global

11 245 935 €

Données clés

  • Améliorer substantiellement la productivité agricole par la réorganisation du système de production rurale, ainsi que par la promotion de l’irrigation, de l’usage d’intrants améliorés et de la mécanisation
  • Améliorer la compétitivité des filières agricoles à travers le renforcement des chaînes de valeurs agro-alimentaire et le renforcement du système de gestion de la qualité
  • Renforcer le dispositif de financement du secteur agricole